Strawberry Shortcake par Mayako

Mayako est Chef Patissière. Elle donne aussi des cours de pâtisserie. Son truc c’est plutôt les pâtisseries françaises. Mais nous, on avait envie de se laisser surprendre. On avait envie de quelque chose bien de chez elle. Alors elle a décidé de partager avec nous la recette du Strawberry Shortcake, comme on le mange au Japon.

Ce gâteau est d’origine américaine initialement… mais les Japonais l’ont adopté et adapté à leur palais. Un gâteau qui a de la gueule, mais pas seulement : une génoise légère et aérienne à souhait, le sucre est subtilement dosé. Une merveille.

Recette de Strawberry Shortcake:

Pour la génoise;
– 180g d’œufs (environ 3 œufs)
– 85g de sucre en poudre
– 90g de farine type 45
– 30g de beurre

Pour le filling:
– 1l de crème liquide
– 75g de sucre glace
– 2 barquettes de Gariguettes

Pour le sirop:
– 50g de sucre
– 100g d’eau
– 5cl de kirsch (ou liqueur de fruits rouges)
– 1 gousse de vanille

Noter qu’il vous faudra un cercle pâtissier de 19cm, une douille à St Honoré, et du papier sulfurisé.

Préchauffer votre four à 180°c.
Pour avoir une génoise bien moelleuse, nous allons utiliser un volume d’eau chaude (mais pas bouillante), dont on se servira un peu comme un bain marie (mais hors de feu).
Battre les œufs dans un grand bol. Ajouter le sucre. Placez votre bol au dessus du volume d’eau, et fouettez à puissance moyenne. Une fois que ça commence à blanchir, passez à puissance maximum.
Quand la préparation atteint une température ambiante, enlever le volume d’eau.
Arrêtez de fouetter lorsque vous pouvez faire un bec.

Ajouter délicatement la farine à l’aide d’une spatule.
Faire fondre le beurre (50°c). Puis le mélanger à la préparation.

Appliquer du papier sulfurisé pour le fond de votre cercle pâtissier. Découper une bande de papier sulfurisé pour le contour du cercle intérieur. Faites la dépasser de quelques centimètres en hauteur. Vous pouvez faire tenir avec un peu de beurre.

Placez-y votre préparation. Enfourner 25 à 35min jusqu’à cuisson de la génoise.

En attendant coupez la moitié des fraises en deux pour la décoration.
Couper l’autre partie des fraises en 4 lamelles pour l’étage inférieur du gâteau.

Lorsque la génoise est prête, couper en deux étages avec un couteau à dents.
Laisser complètement refroidir.

Préparer votre sirop de nappage.
Chauffer l’eau avec le sucre, puis ajouter la gousse de vanille.
Hors du feu ajouter le kirsch.

Préparer la chantilly : faire monter votre chantilly en fouettant la crème bien froide avec le sucre glace.

Une fois que votre génoise a bien refroidi, monter votre gâteau comme suit :
Première moitié de la génoise, puis,
Le sirop (au pinceau),
Une couche de chantilly,
Les fraises coupées en 4,
Une couche de chantilly,
L’autre moitié de la génoise,
Une dernière couche de chantilly sur la totalité du gâteau.

Décorer de chantilly à l’aide d’une douille à St Honoré, de fraises, et de quelques feuilles de menthe.

C’est long. Mais c’est bon!

Si vous n’avez pas le courage de vous lancer dans la réalisation de la recette, vous pouvez aussi déguster ces petites merveilles au restaurant La Ferrandaise, à Paris.

27 réponses

Laisse un commentaire

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

 

  1. ThomNam et Chloé
    ThomNam et Chloé says:

    C’est vrai qu’il est canon ! Moi qui ne suis pas fan des gâteaux à la crème, une version plus « légère » comme celle-ci serait l’idéal je crois! Parce que subtilement dosée, c’est bonnn la crème quand même.. 😛

    Répondre
  2. Tombouctou
    Tombouctou says:

    Une douille à St Honoré ??? Kézaco ? (et oui, j’assume mon inculture pâtissière !).

    Sinon, est-il besoin de le préciser, ce gâteau est superbe, à en baver derrière son écran. :)

    Répondre
  3. L'étudiante
    L'étudiante says:

    Ca m’a l’air assez technique, mais vraiment délicieux ! J’adore le blanc immaculé du glaçage et le rouge des fraises qui tranchent dessus ! Une pure merveille qui met l’eau à la bouche !

    Répondre
  4. La Dinette
    La Dinette says:

    Raffiné, subtil et léger… Un dessert qui répond à tous mes souhait je ne peux qu’adhéré…
    Très belle réalisation même si la recette reste assez simple la précision des geste experts de Mayako font j’en suis sure toute la différence :-) Bravo et merci pour cet agréable moment

    Répondre
  5. B Wak
    B Wak says:

    Rhoo merci beaucoup pour tous ces messages! c’est Mayako qui va être contente!

    @barbara : Il reste très léger en bouche… et plus léger que la recette initiale (US) 😉

    @ThomNam et Chloé : Moi non plus je suis pas trop fan des gateaux à la crème… Mais comme vous le dites bien, celui ci est tres subtilement dosé… rien à voir avec ce qu’on connait

    @Bouquetdebamboo : je vais mettre les infos dès demain concernant les cours de pâtisserie.

    @Tombouctou : Une douille à St honoré, bah moi non plus je ne connaissais pas… c’est juste le nom de la forme de la douille :coupé en biseau ( regardes ce lien http://bit.ly/kfcH6Z)

    @Laetitia : J’imagine que c’est faisable sans batteur… mais euh, je crois qu’il faudra être courageux… je serais toi j’investirais dans un batteur quand même!

    @Anne-Laure Miam : Tu peux y aller les yeux fermés! J’dois dire que tu devrais aussi tenter le menu dégustation… y’a pas que les desserts qui y sont bons!

    Répondre
  6. lucydiamond
    lucydiamond says:

    Ce gateaux donne vraiment envie. on est proche du design culinaire. Blanc, immaculé, pur . hum….. c’est agréable visuellement. encore une fois merci de faire partager cette recette .

    Répondre

Laisse un commentaire

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

 

INSTAGRAM