From Istanbul with love

Personne ne peut être insensible à Istanbul. Je suis tombée amoureuse de celle ville énorme, aux mille parfums et au charme complètement fou – et je crois qu’une fois qu’on y est allé on a qu’une seule envie c’est d’y retourner.

Je vais partager avec toi mon amour pour cette ville à travers les trucs trop bons que j’ai pu y manger. Pour le reste, il faudra aller sur place pour le sentir.

Comme je n’y étais que pour quelques jours je ne voulais pas louper les bons endroits pour mettre bien mon bidon. Du coup j’ai demandé à foodistan de me conseiller quelques adresses (‘sont sympas les gens sur la blogosphère je te dis). La plupart des bons plans qui suivent m’ont été soufflés par madame, alors un grand merci !! Et puis le jour toi, tu veux te mettre à la cuisine de là bas sans prendre de billet d’avion, va faire un tour sur son blog, il y a plein de recettes super chouettes.
 
Les petits dej à la turc se résument souvent à fromage (feta), concombre, tomates, olives noires, salami, miel, œuf (dur ou en omelette) ; le tout servi avec un bon thé et du bon pain frais. Ce que j’aime le mieux ce sont les omelettes turques, qu’on appelle menemen, à base de poivron et tomate, mais ça je vous en reparlerai plus tard.
Pour faire le plein de vitamines, verse une larme de bon matin sur un bon jus d’orange pressé au vrai goût d’orange que l’on trouve à n’importe quel coin de rue pour quelques lira. On trouve aussi parfois du jus de grenade frais… à tenter lorsque c’est la saison!
Le café. Tu sais celui avec une tonne de marc au fond, c’est aussi là bas. Avec un peu de chance le serveur pourra même te prédire l’avenir…
 
Des petits restos pour le midi il y en a partout. Si tu viens de visiter la mosquée bleu et Sainte-Sophie, laisse-toi tenter par un bon petit köfte  et une sympathique salade aux haricots blancs chez Tarihi Sultanahmet Koftecisi. Pas cher du tout.
Si tu es sur la rive nord, en train du faire du shopping sur Istiklal caddes, arrête toi chez Hala et opte pour des super Gözlemes (crêpes turques fourrées) ou Mantis (raviolis nappé de yaourt) ou encore des dolmas incroyables.
Et si tu es du style à avoir envie de poisson déjeune plutôt dans un marché au poisson (balik) comme celui au bout du pont Galata, ou encore un peu plus loin du centre celui de Kumkapi.  
A n’importe quel moment de la journée, on n’hésite pas à faire une pause à l’ombre des vignes avec un bon petit çay (thé turc). Le çay une est véritable institution là bas : il est préparé au bain marie dans une théière  spéciale à deux étages. Le plus répandu est à base de thé noir, mais il y en a aussi à la pomme ou même à la rose, cela dit bien souvent ces derniers ne sont que des thé instantanés bien chimiques (beurk).
Et on n’hésite pas non plus à faire des open baklavas, la plus célèbre pâtisserie s’appelle Güllüoğlu située dans le quartier Karaköy, yum yum que c’est bon!
 
Avant de diner prends-toi une petite Efes bien fraiche (bière turque)  sur le pont de Galata et profite du coucher de soleil. (ne mange pas là bas par contre, on y a grignoté quelques trucs et c’était la loose), c’est aussi un bon spot pour voir des dauphins en journée! (si si j’en ai vu de mes propres yeux !) 
Sur la rue Istiklal caddes opte pour un des cafés sur les toits, et tu peux même en profiter pour te faire une petite chicha, si c’est ton truc.
Comme bon resto du soir j’ai été conquise par le restaurant Yakup2. On y sert de bons petits mezzés (je pense encore à la purée de fèves, une entrée merveilleuse aux aubergines, ou encore la salade de poulpe) mais surtout c’est the place pour s’initier au Raki (boisson alcoolisée nationale). Une gorgée de raki, alternée d’une bouchée de melon merveilleux pour adoucir la force de cet alcool.
 
Et pour les fans de street food, il y a de quoi faire. 
Lorsque tu as un petit creux prends-toi un petit pain rond recouvert de sésame, que l’on appelle simits.
 
Il y a aussi un peu partout des marrons chaud et du maïscomme à Paname, mais bizarrement ceux de là bas donnent plus envie. 
Succombe pour un sandwich au poisson (Balik ekmek) dont le poisson est grillédans des bateaux qui tanguent au pied du pont Galata.
Toujours pour les faims un peu costaudes il y a bien sur les pizzas turques ultra fines(Lahmacun) ou encore les Döner kebab, servis dans du pain rond, avec salade, tomates, sans oignon pour moi.
Si tu préfères un truc diet, croque plutôt dans ces concombresà forme bizarre que l’on sert avec un peu de sel!
Et le soir, ce sont les moules farcies au riz et aspergé d’un peu de citron, (Midye dolma)  qu’il faut goûter!
Pfiouuu tout ça me donne faim alors je vais m’arrêter la ; le reste il faut aller découvrir sur place les copains!
Mon seul regret après mon séjour à Istanbul: ne pas être restée plus longtemps…
INTERLUDE CROATIE
Pour ceux qui habitent Bordeaux et qui souhaitent continuer le voyage plutôt en Croatie,  le 19 septembre à la Maison de l’Europe de Bordeaux se tient la soirée Européenne dédiée à la Croatie organisée par la MEBA et ma copinaute (a)cro(b)atie! Pour plus d’infos jetez un œil ici et inscrivez vous ici (c’est gratuit !).

voyage

36 réponses

Laisse un commentaire

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

 

  1. Confessions d'une Lyonnaise
    Confessions d'une Lyonnaise says:

    Encore un merveilleux article qui prolonge les vacances en ce début de rentrée. Et puis, tu me confortes dans mon envie d’aller découvrir ce joli pays. Merci.

    Ah, et pendant que nous sommes dans les petites confidences, bravo pour ton superbe livre. J’ai eu le bonheur de le feuilleté et de me régaler visuellement. J’attends donc, avec impatience que papa Noël me l’offre. :)

    Répondre
  2. rockaknittalova
    rockaknittalova says:

    Aaaaah, MERCI ! Tout simplement merci ! Je suis partie en Turquie cet été pendant une dizaine de jours dont 1 semaine à Istanbul et c’est ça ! C’est exactement ça ! Je n’avais rien cherché sur internet pour me laisser la surprise de la découverte et je n’ai pas regretté. Sur place, j’avais un copain, bon guide et j’ai pu goûter à presque tout ce dont tu parles (sauf les moules et les poissons, j’avais un gros doute sur le goût).

    Et je vois qu’on a traîné dans les mêmes lieux :) Beyoglü, Hala, génial. Je n’ai qu’une hâte, y retourner moi aussi.
    Merci, oui, encore merci !

    Répondre
    • B.Wak
      B.Wak says:

      Encore mieux si tu avais un ami sur place, c’est le meilleur moyen de découvrir une ville! oh et puis 1 semaine, c’est génial! on est resté que 3 pauvres jours… Il faut absolument que j’y retourne plus longuement, je sais qu’il y a tout plein d’autres choses à découvrir!
      Et toi la prochaine fois teste les moules tu peux en prendre à l’unité si tu as peur (moi aussi j’étais un peu septique), et les sandwich ça vaut vraiment le coup d’essayer!

      Répondre
  3. Marie
    Marie says:

    A Toronto il est 20h37, et j’ai de nouveau faim! :p
    Merci pour l’article et toutes les adresses, j’ai une amie qui en est originaire (bon elle est aux US pour l’instant) mais j’aurai certainement l’occasion d’y faire un tour.

    Répondre
  4. Mathilda
    Mathilda says:

    Je me disais aussi que cela un faisais un bail que tu n’avais pas poosté, et que tu devais nous préparer un joli billet. J’aime particulièrement la photo du gars qui prend un air de dur avec son mini poisson. J’y ai été il y a très longtemps, et mon souvenir le plus puissant, c’est celui du marché aux épices : pour y arriver, pas besoin de cartes, il suffit de humer l’air !

    Répondre
  5. acrobatie
    acrobatie says:

    Incrustés, là, au chaud, tout le monde nous regarde… nous restons allongé sur le canapé doux de ton blog… Sommes-nous devenus des chats?!Merci pour cette petite annonce. Tellement flatté et énergique maintenant qu’on fera quelques acrobaties!

    Et toi? Fais un saut, la liqueur que nous proposerons en dégustation est juste à tomber. Et on sait que tu aimes tomber par terre. (Msg pour ton Chat: on ramassera ta belle Hana, t’inquiète pas!)

    Pusa!

    Répondre
  6. Céline
    Céline says:

    J’ai adoré Istanbul! Ton article me rapelle de supers souvenirs. Comme toi, je regrette de n’être restée que quelques jours, si je peux y retourner un jour, ce sera une semaine. Et les sandwichs au poisson grillé au bord du Bosphore, miam :)

    Répondre
  7. Chef Mignonnette
    Chef Mignonnette says:

    Que de souvenirs ! J’y suis allée il y a quelques années déjà et j’ai adoré, c’est effectivement une ville pleine de charme et on y mange super bien ! La mosquée bleu est vraiment un endroit magique ! Je suis aussi allée à Bursa, une plus petite ville mais charmante elle aussi. En tout cas le meilleur souvenir que j’ai d’Istanbul c’est le Hammam, j’y suis allée 2 fois en 3 jours !

    Répondre
  8. Iza de GourmandIz
    Iza de GourmandIz says:

    Dis quand tu y retournera, tu m’emmènes avec toi? …enfin je serais embarrassée de mes deux petits colis et sûrement Chéri -qui connaît Istanbul lui! car je n’imagine pas découvrir aussi belle ville sans mes eux pour leur ouvrir le monde et les nourrir de curiosité ( l’année dernière ma fille avait 6 ans et tellement marquée de notre escapade à Venise m’a demandé un voyage pour son prochain anniversaire…Las, la crise est là..) et de découvertes gustatives. Encore une ville que je rêve de découvrir, un jour sûrement, merci pour ce joli partage Hana.

    Répondre
  9. Mag à l'eau
    Mag à l'eau says:

    Ah tiens, chez toi aussi maintenant je ne peux plus laisser un com’ en navigant sous firefox.
    Je voulais donc te demander si les guirlandes étaient des poivrons et des aubergines séchés. Et comment ça s’utilise ?
    Bravo pour le bouquin (et pinaise, comme je me maudis de ne plus y avoir pensé hier à la librairie).

    Répondre
    • B.Wak
      B.Wak says:

      j’en ai ramené avec moi mais pas encore utilisé. Normalement il faut les laisser tremper un peu dans l’eau et sont en general utilisé pour faire des dolmas / à farcir. Hâte de tester!! :))

      Répondre
  10. Laureli
    Laureli says:

    Oh, comme tu décris si bien cette ville magique! C’est vrai, les sensations, les saveurs, les odeurs me reviennent en découvrant ton article… c’est drôle, on aurait pu se croiser là-bas 😉

    Répondre
  11. Selen
    Selen says:

    Un soupçon de nostalgie m’envahit à la lecture de ton article… Comme j’ai hâte de retourner dans ma ville !! Pour ton prochain passage, je ne peux que te conseiller un dessert au poulet (si si) qui répond au doux nom de « tavuk gögsü », et mon préféré, le « künefe », au fromage et cheveux d’anges. Et çiya, un super restau sur la rive asiatique qui sert des kebabs aux griottes et bien d’autres merveilles. :)

    Répondre
    • B.Wak
      B.Wak says:

      Oh mon dieu! il faut que j’y retourne au plus vite alors!! J’ai loupé des desserts au poulet!! naaan incroyable!! mais c’est sucré sucré?
      Et les kebabs aux griottes mhhh… je n’avais pas eu le temps d’aller sur la rive asiatique, mais il faut que je remedie à tous ca!!

      merci beaucoup pour toutes ces infos, je note pour ma prochaine escapade!

      Répondre
    • Selen
      Selen says:

      My pleasure !

      C’est un dessert au lait, à la texture entre le crémeux et le gluant (je sais ça n’a pas l’air très appétissant dit comme ça haha). Pas sucré comme un gâteau à la betterave mais sucré quand même ;p Par contre, si tu ne sais pas qu’il y a du poulet dedans, aucune chance de s’en rendre compte tout seul ! Il y a bien un goût « différent », mais de là à s’imaginer que c’est ça..!
      Pour çiya, si tu as l’occasion d’y aller, leur menu change tous les jours. Mais si tu n’as pas droit au kebab aux griottes, tu auras laaargement de quoi compenser. :)

      Répondre

Laisse un commentaire

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

 

INSTAGRAM