Les 10 Commandements pour faire un foodanimé


 

« Euh, dis madame jveuxetrebonne, Comment tu fais tes foodanimés? C’est de la magie? Combien d’heures ça te prend? Est-ce que tu ne serais pas une grande malade par hasard? … »

 

Malade oui, pour le reste à toi de voir.

 

Je partage ici mes quelques astuces pour que toi aussi tu puisses faire tes propres stop motion. Je viendrai compléter au fur et à mesure, car j’en apprends tous les jours et je trouve de nouvelles astuces à chaque nouveau foodanimé.

 

Je rappelle que le stopmotion, est une technique d’animation image par image : une succession de photos mises bout à bout afin de réaliser une vidéo. Tu as le droit de jeter un œil sur cette vidéo qui retrace l’histoire du stop motion. Cette technique nécessite un peu beaucoup de patience, pour avoir un résultat fluide, il faut compter en moyenne 15 images pour réaliser 1 seconde de vidéo (je te laisse le soin de faire le calcul pour 1 minute de vidéo, je n’ai jamais été très bonne en maths… ^^).

 

Voici la marche à suivre en 10 grands points :

1 – Faire un story-board.

Il est important de poser tes idées avant de commencer. Pas besoin de faire un vrai story-board comme les pros, l’essentiel est de définir les différentes étapes sur papier. Histoire de penser à tout. Un logiciel utile, gratuit et en ligne pour t’aider dans cette étape : adobe story (mais perso je gribouille sur un carnet, c’est bien mieux).

2 – Contrôler la lumière.

Si j’ai commencé mes premiers foodanimés en me plaçant près de ma fenêtre et en priant pour qu’aucun nuage ne passe, je ne le ferai plus ! Oui, parce que tu risques fortement de t’arracher les cheveux lorsque tu réaliseras que tes photos n’ont pas la même luminosité… Tu as toujours l’option de retoucher tes photos une à une en post production einh, mais franchement non, c’est beaucoup trop de temps perdu, et tu as déjà suffisamment donné avec le shooting donc pas besoin de ça.

Il faut donc opter pour une lumière artificielle :

– En mode j’ai pas d’argent:

Tu peux te faire ta propre installation de lumière. Il y a quelques tutos sur le web (Google sera ton ami). L’idée est d’utiliser des lampes de bureau avec des ampoules lumières
naturelle (idéal 3000k), optes pour un minimum de 100w, et commence par un minimum de 3 lampes.

Si tu as besoin de beaucoup de puissance j’ai vu que certaines personnes utilisaient des lumières de chantier! (qui restent pas trop cher, mais attention ça chauffe). A voir.

– Quand tu auras des sous :

opte plutôt pour une location de matériel ! Tu as le choix entre des éclairages continus ou en flash. La plupart du temps on préfère de la lumière continue pour le stop motion : histoire de voir la scène comme elle va être. Perso, je suis tout de même plus satisfaite de mon image finale avec de la lumière flash, alors à toi de faire le test selon tes besoins.

3- Fixer son appareil.

Oui parce qu’on n’a pas envie que l’image bouge dans tous les sens (quoique si c’est intensionnel, pourquoi pas), pour cela il te faut un outil indispensable : un trépied. Si tu veux shooter sur un plan de haut (comme je le fais dans la plupart de mes foodanimés, il y a ce type de trépied, avec colonne inversable. Perso, j’ai beaucoup bricolé en fixant mon appareil simplement sur une barre que je place horizontalement entre mes deux murs (système D : la barre de rideau de douche!).

4 – Les petits outils utiles:

– un accident est vite arrivé, taper dans le pied de la table, du trépied… et catastrophe, tu as qu’une envie c’est de te tuer. Il faut dans la mesure du possible, scotcher les pieds, et sinon faire des marques, histoire de pouvoir les remettre en place au plus proche si ce type d’accident arrive.

– avoir de la patafix (et de la pâte à mode) est toujours utile pour faire tenir les éléments de la scène, toujours en avoir pas trop loin.

– une pince à épiler pour déplacer les tous petits éléments.

– et une seringue, pour mieux contrôler tous les éléments liquides, ou encore des pipettes.

5 – Commander son appareil à distance.

Tu as fixé ton appareil, mais cela ne suffit pas ; pour éviter tout mouvement de l’appareil photo, le mieux c’est de ne plus le toucher. Pour cela tu as deux options : te munir d’une télécommande infrarouge (environ 15 euros).
Ou bien mieux, de relier ton appareil à ton ordinateur avec un câble USB. Tu te serviras d’un logiciel pour visionner les photos au fur et à mesure. Perso j’utilise Lightroom, mais des que j’aurais les moyens de me l’offrir : Dragon est beaucoup plus adapté car il permet de voir en live view.

7 – Utiliser son appareil en mode manuel.

Quand je dis manuel, absolument tout doit être en manuel: la balance des blancs, exposition, focus, etc…

La raison est très simple: si tu laisses le contrôle à ton appareil, il va ajuster tes photos comme bon lui semble : et là, Malheur!
Tu as de fortes chances pour voir apparaître des variations de lumière et de couleurs. Dont on se passerait bien.

8 – Shooter beaucoup.

Il vaut mieux beaucoup d’images que pas assez. Si tu souhaites un rendu fluide, il faut déplacer petit à petit tes objets. Prend une photo – bouge un peu – prend une photo – bouge un peu – prend une photo – bouge un peu… Encore? Bouge un peu… photo… bouger… photo…

9 – Rectifier les petits problèmes.

Si malgré toutes ces précautions, tu obtiens tout de même quelques décalages de lumière ou de mouvements, il y a une solution de secours (pas toujours très fiable mais quand même), c’est d’appliquer un filtre pour sauver tout ça. Il faudra installer un logiciel (gratuit) comme Virtualdub, télécharger le filtre MSU deflicker (pour les variations de lumière) et Deshaker (pour les vibrations) (tuto ici). Des filtres existent aussi pour les utilisateurs d’After Effect, mais pour le coup je ne m’y connais pas.

10 – Procéder au montage:

il y a tout un tas de logiciels pour te permettre de monter tes images et d’obtenir ta vidéo.

Tu trouveras une liste de logiciels gratuits et payants ici. Perso j’utilise pour le moment Adobe Première qui reste très facile d’utilisation. Mais je suis sûre qu’il y a mieux.

C’est le moment d’insérer un peu de texte si vous le souhaitez, des sons, de la musique… Mr B-wak utilise le logiciel FL Studio et des prises de son audio pour créer la musique des Foodanimés.

Pour allez plus loin :

J’ai trouvé sur Youtube une superbe série réalisée pour Arte, concernant le film d’animation en général, il s’agit des leçons du professeur Kouro. Cela donne tout un tas d’idées, tu devrais vraiment y jeter un œil, c’est superbement fait !

Pour tout ce qui concerne les variations de lumière, il y a une note par Adobe sur ce lien qui peut aussi t’apporter des solutions.

Good luck aux plus vaillants !

 

c'est-de-saison
10 réponses

Laisse un commentaire

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

  1. Olivia
    Olivia says:

    Hola chica!
    J’ai fait un petit film en stop motion il n’y a pas si longtemps, bon c’était pas du tout pro mais ça m’a donné envie de persévérer… et du coup de m’équiper mieux! Mon plus gros problème, ça a été de trouver une solution pour déclencher mon appareil à distance… d’ailleurs j’ai fini par faire sans (ce qui donne un effet quelque peu… « tremblotant » disons). Du coup, je voudrais savoir si tu connaîtrais pas par hasard un logiciel permettant le live-view avec un Canon Powershot SX280 HS? Ou bien comme c’est
    Sinon je tiens à te dire que j’aime d’amour ton blog et tes jolies photos, je te souhaite donc bonne continuation!

    Répondre
  2. Olivia
    Olivia says:

    (Monsieur Internet à décider de manger un bout de mon commentaire apparemment)
    Ou bien comme c’est un compact, ça n’existe simplement pas du tout, et je suis donc obligée d’acquérir un reflex, ou au moins un bridge si je veux espérer faire des vidéos de meilleure qualité? (ça coûterait un peu cher dans le cas où je découvrirai dans 3 mois que le stop motion finalement c’est pas tellement mon truc, mais bon YOLO)

    La bise!

    Répondre
    • J'VEUX ÊTRE BONNE
      J'VEUX ÊTRE BONNE says:

      Salut Olivia, j’aimerais pouvoir t’aider mais je ne m’y connais pas du tout en comptact. Pour utiliser mon appareil photo à distance + live view j’utilise le logiciel Dragon frame. C’est un logiciel payant, mais tu peux déjà tester sur la version d’essais. Sinon tu peux utiliser Lightroom (pareil tu devrais pouvoir télécharger une version d’essais), mais pas de live view, juste pour déclencher à distance, et voir la photo directement sur ton écran d’ordi.

      Après je sais qu’il existe un tas de logiciels qui te permettent de faire du stopmotion, mais je ne les ai pas testés moi même.
      Sinon as tu regardé si il y avait des télécommandes compatibles avec ton appareil? (Ca coute 10/15euros en général)
      dernière option pour éviter un peu les mouvements, c’est de déclencher avec retardeur… (mais pas l’idéal)

      Bon et si tu optes pour un réflex, dis toi que même si le stopmotion c’est pas ton truc, ça sera toujours un bon investissement au moins pour faire des jolies photos/vidéos 😉

      bises à toi et bon courage!

      Répondre
  3. Nicole
    Nicole says:

    Salut!!
    Excellent ton blog!!
    Je démarre dans les videos en stop motion, j’ai fais déjà trois, mais la lumière n’est pas terrible et c’est frustrante voir comme elle change au fur à mesure mon video avance, c’est pour ça que je commence a regarder pour m’acheter un kit d’éclairage continu studio pour pouvoir faire les choses un peu mieux.
    J’ai vu que dans ton post tu recommande une lumière de 3000k et minimum de 100w, mais il y à trop des choix dans le marché et je suis un peu perdu… j’ai trouvé des éclairages pas chère qui propose 5000 – 5500 K et 105W, 106W, 135W, 150W..
    Qu’elle est ta recommandation ??

    Merci bcp!!
    Nicole

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] En tout cas, je vous conseille d’aller voir, même si vous n’aimez pas la cuisine, les foodanimés qui accompagnent ses articles sont super beaux […]

Laisse un commentaire

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

INSTAGRAM