Des planètes à devorer

Enfin ! On continue le voyage dans les étoiles avec des planètes à dévorer ! Sisi !..
Je pense que Dame Griotte et sa topissime lune au sésame noir m’ont grandement inspirée dans cette histoire.
Les possibilités de textures et de saveurs sont infinies (comme l’Univers n’est-ce pas), et j’ai eu beaucoup de mal à m’arrêter sur une seule recette. Du coup j’en propose trois. Trois fois plus de raisons de se laisser tenter n’est ce pas ?
Toutes les 3 sont des recettes castor junior / fastoches à faire chez toi, il faudra juste investir peut être dans des moules de demi-sphère en silicone si tu n’en as pas déjà.
Après à toi de choisir quelle planète te fais plus de l’œil…
La crumble style, aux pommes et caramel au beurre salé ?
La déglingo avec sa coque au chocolat craquant, sauce au chocolat qui fond et son cœur crémeux à l’avocat ?
Ou encore la façon tarte au citron mais sans pâte sablée parce que je suis une grosse feignasse, mais avec un putain de curd au citron et à la noix de coco? (Curd adapté de la recette de mon mentor de toujours, Arnaud)
Toi qui vois.

Choco-avocat bombe

Ingrédients

– 200g chocolat noir

– 300g chair d’avocat

-3cs de lait concentré sucré (ou équivalent en sirop d’agave, miel …;)

– 1 citron vert

– lait

 

 

Instructions

 On commence par la coque. Fait fondre 100g de chocolat noir dans une casserole au bain marie (55°C)

Tapisse au pinceau tes demi-sphères de chocolat fondu. Laisse figer.

N’hésite pas à en mettre une deuxième couche si ça te parait trop fragile.

Démoule une fois bien refroidi.

A l’aide d’un emporte-pièce, fait un petit trou sur la moitié de tes demi-sphères. Puis soude une sphère trouée avec une sphère pleine, simplement en posant quelques secondes les bords des sphères sur une surface chaude (assiette chaude par exemple). Ça va fondre un peu, et une fois que tu les assembles ça fige très vite.

Prépare alors ta crème d’avocat. Ne le fait pas trop en avance, plutôt au dernier moment. C’est très rapide et ça évitera que ça oxyde.

Mixe ta chair d’avocat avec le jus du citron vert et le lait concentré, jusqu’à l’obtention d’une crème bien lisse. N’hésite pas à gouter et à ajouter du lait concentré ou citron si besoin.

A l’aide d’une douille, rempli tes coques de crème d’avocat. Dépose ta sphère le trou vers le bas.

Pour un max de décadence, réchauffe le chocolat restant au bain marie avec suffisamment de lait pour obtenir une sauce au chocolat bien liquide. Verse alors la sauce bien chaude sur tes sphères …

Kiffe…

Meringue – lemon coco curd

Ingrédients

Pour la meringue :

– 100g blancs d’œuf à température ambiante (3 œufs)

– 100g sucre de canne

– 100g sucre glace

Pour le lemon coco curd (recette inspirée de curd du meilleur blog de l’univers)

– 100ml de jus de citron

– 50g de lait de coco

– 2 œufs

– 100g de sucre

– 40g de beurre

 

 

Instructions

On commence par la meringue, laaaaargement en avance.

Préchauffe ton four à 100°C.

Bas les blancs d’œuf avec une pincée de sel. Lorsque ça commence à mousser, ajoute progressivement et en trois fois le sucre de canne. Ça va prendre quelques minutes.

Une fois que cela devient bien brillant et que ton sucre est bien dissous tu peux te séparer de ton batteur.

Incorpore alors délicatement, à l’aide d’une Maryse ton sucre glace tamisé.

A laide d’une poche à douille, recouvre les parois de tes demi-sphères. (Pour ajouter une touche lunaire, mets une mini pincée de curcuma au fond de tes moules, juste pour la déco, pas obligé)

Enfourne alors environ 3h à 100°C.

Vérifie que les coques sont bien cuites et bien refroidies. Si t’as trop peur de les casser, tu peux les mettre un peu au congélo avant de les démouler, et ça devrait bien se passer.

Pour le curd au coco citron, bas les œufs dans une petite casserole, et ajoute le sucre, lait de coco et le jus de citron. Bien mélanger et faire chauffer lentement au bain marie ; battre continuellement, et quand c’est bien chaud ajoute ton beurre qui va fondre rapidement. Une fois que cela épaissit (ça peut prendre 10min), retire du feu et laisse refroidir.

Rempli tes coques de coco-lemon curd.

Sert toi du dos de la cuillère pour faire craquer la coque.

Kiffe bien.

Planète crumble

Ingrédients

Pour les coques :

– 100g farine

– 50g amandes en poudre

– 50 sucre de canne

– 50g de beurre

– 1 jaune d’œuf

Pour la garniture :

– 2 pommes (j’ai utilisé des pink lady, mais golden c’est cool aussi)

– 20g de beurre

– 30g de sucre

– un peu de cannelle

– caramel au beurre salé pour plus de folie (recette ici)

 

 

 

Instructions

On commence toujours par les coques. Mélange la farine, la poudre d’amande et le sucre. Ajoute le beurre en petits morceaux, et mélange-le bien avec les mains, comme pour un crumble. ajoute alors le jaune d’œuf, puis ce qu’il faut d’eau pour obtenir une pâte (j’ai mis environ 20g d’eau). Forme une boule et laisse refroidir au frigo environ 1h.

Préchauffe ton four à 200°C.

Etale ta pâte sur une surface farinée. Fait des cercles à l’aide d’emporte-pièces et glisse les dans les demi-sphères. Recouvre de papier sulfurisé et de légumes secs, on appelle ça faire cuire à blanc si je dis pas de connerie. Enfourne environ 15min.

Laisse refroidir et retire tes demi-sphères.

Pour la garniture, épluche tes pommes et coupe-les en tous petits morceaux.

Fait chauffer le beurre, ajoute le sucre, mélange, puis ajoute tes morceaux de pomme. Laisse caraméliser, tu peux ajouter un peu de cannelle si tu veux.

Rempli tes demi-sphères, ajoute et soude les avec du caramel au beurre salé.

À servir avec une boule de glace vanille ou mieux de crème fraîche de chez la crémière (goût inégalable).

Miam !


plan-C3-A8te-2Brecettes

EnregistrerEnregistrer

Cosmic Brownie


A défaut de ne pas avoir pu observer l’astéroïde et sa mini lune passer dans le ciel hier soir,  je me console en mangeant un brownie super cosmique…

J’étais partie pour faire une recette ultra décadente de brownie marbré, inspiré de nombreuses recettes que l’on peut retrouver sur les blogs américains, et puis je me suis dis que non.  C’était vraiment  trop en contradiction avec mon dernier article detox!

J’ai donc décidé d’adapter ma recette de brownie ultra fat et de tenir compte des conseils detox de Lucy.

Avant de t’énumérer la liste des ingrédients, je te propose de t’assoir et de laisser de côté tous les a priori que tu pourrais avoir sur certains ingrédients.

– Allez, tout d’abord j’ai décidé de virer les 250g de beurre habituel en le remplaçant par de l’avocat + de l’huile d’olive (pour ceux qui suivent un peu, remplacer le mauvais gras par le bon, c’est pas une astuce qui date d’hier sur ce blog, comme dans ce gâteau à l’avocat et graines de pavot).

– Pour sucrer, j’ai oublié les vilains sucres raffinés, en privilégiant le sucre de canne et le miel.

– Je ne suis pas intolérante au gluten, donc je ne suis pas en lutte contre les produits qui en contiennent (en vrai je tenais surtout à mettre des légumes dans mon gâteau)… Mais bon quand on connait les dérives industrielles de la production de céréales et notamment du blé ces dernières décennies, on se dit que c’est pas une mauvaise idée de limiter un peu sa consommation, au moins de temps en temps. Du coup, j’ai opté pour les haricots rouges (pouuuuaaahh)!

 

Pour la marbrure cosmique sur le dessus, il fallait une base de cheesecake. J’ai opté pour une base à la ricotta (contre le produits industriel par excellence = le cream cheese), et ajouté une touche de couleur même pas toxique = une ‘tite touche de jus de betterave.

et voilà.

Ouf.

Résultat ?

Incroyaaaaable.

 

Non, on ne sens ni le goût de l’avocat, ni du haricot rouge, ni de la betterave ni quoi que ce soit de chelou sans dec’ !

Bon après si je devais faire son autocritique à ce brownie, c’est sa texture : si vous le mangez chaud, la texture est tout de même beaucoup plus proche d’un moelleux que d’un brownie. Cela dit après un passage au frigo, la texture est plus compacte, et s’en rapproche un peu plus…

 

Recette : Brownie cosmique

Les ingrédients :
-200g + 100g de chocolat noir
– 50ml d’huile d’olive
– ½ cs cacao en poudre (non sucré)
– 100g sucre de canne
– 100g miel
– 4 œufs
– 250g haricots rouges cuits (et égouttés)
– 150g de chair d’avocat (1 bel avocat)
– ½ cc bicarbonate alimentaire

Pour la marbrure :
– 120g de ricotta
– 1cs de sucre glace
– 1cc de fécule de mais (maïzena)
– ½ cs jus de citron
– optionnel = colorant naturel au choix (jus de betterave, matcha, curcuma…)

Préparation

Préchauffe ton four à 180°C
Commence par faire fondre dans une casserole au bain-marie, les 200g de chocolat et l’huile d’olive.

Pendant ce temps, bats les œufs dans un cul de poule. Réserve et mets de côté une bonne cuillère à soupe des œufs battu qui servira pour la marbrure.
Ajoute le sucre et le miel aux œufs, et battre ensemble.

Mixe alors tes haricots rouges, avec la chair d’avocat. Mixe parfaitement jusqu’à l’obtention d’un mélange bien lisse et sans morceaux! Ajoute alors le mélange d’œuf et de sucre, le chocolat fondu, le bicarbonate, le cacao, et redonne un coup de mixer. Tu obtiens un mélange tout doux et soyeux! N’hésite pas à gouter et à ajouter un peu de cacao si tu aimes ton brownie fort en chocolat!
Hache les 100g de chocolat noir restant (comme des pépites de chocolat), et intègre les à la préparation.

Verse la préparation dans un moule recouvert de papier sulfurisé.

Puis prépare ta marbrure : mélange la ricotta (égouttée), la cuillère à soupe d’œuf battu, le jus de citron, le sucre glace, ainsi que la maïzena. Tu obtiens alors un mélange bien lisse.
Si tu veux ajouter un peux de couleur, réserve 1/3 de la préparation à la ricotta, et ajoute le colorant de ton choix (si tu veux comme moi du rose, ajoute un peu de jus de betterave CRUE, détail très important si tu ne veux pas que ça vire à l’orange).

A l’aide d’une cuillère, fais des petits tas de ta préparation à la ricotta sur la base brownie.
A l’aide d’un couteau, trace quelque lignes pour mélanger les couleurs (Réfères toi au gif en bas d’article).

Enfourne alors le tout environ 35min à 180°C.

Laisse bien refroidir avant de démouler et de dévorer ton cosmic brownie!

cosmic-brownie-jveuxetrebonne

En Apesanteur


En ces périodes d’après fêtes, et de folie des galettes… je me disais qu’il était opportun pour moi d’essayer de me réconcilier avec mon centre de gravité. Et ouais…
Tu as très certainement entendu parler de ces cures détox, à coup de jus frais, de jeûnes, de monodiètes ou de jenesaistropquoi… tfffh… Même si je veux bien croire en leur bienfait, les solutions drastiques n’ont jamais fonctionné chez moi. Je ne sais pas gérer les frustrations.
Mais enfin voilà, je me sens lourde, mon foie et mes intestins sont claqués, et je me sens prête à faire quelques efforts pour mettre tout le monde au repos. J’ai alors demandé à une vraie pro, une coach en nutrition, de bien vouloir nous donner quelques conseils…
La trop chouette Lucy Hardy, nous donne la marche à suivre en 10 points – je la trouve cool Lucy, parce que ça me semble plutôt simple à appliquer au quotidien.

Respecter les 10 points suivants

pendant au moins une semaine (et plus si affinités)

 
1) On boit du jus de citron
Un grand verre d’eau tiède et le jus d’un citron à jeun pour commencer la journée.
Points forts :
– Vit C
– Malgré son goût acide, il est alcalin dans l’organisme et a donc tendance à basifier le corps (important pour l’équilibre acido-basique)
– Stimule le système immunitaire
– Tonifie
– Favorise l’élimination des toxines
– Fortifie les cheveux et favorise la cicatrisation de la peau

2) On élimine les mauvaises graisses
– On évite les graisses saturées et hydrogénées qui sont présentes dans la plupart des produits industriels et qui polluent notre organisme.
– On favorise les « bonnes graisses » par exemple l’huile d’olive et l’huile de colza.
NB : pour les huiles, il est important de consommer des huiles bio de première pression à froid. Attention, l’huile de colza ne se chauffe pas et se conserve au frigo. Si vous voulez cuire, utilisez l’huile d’olive, elle est plus stable à la cuisson.

3) On limite au maximum les sucres
Pas besoin d’explications, oui, on limite les sucres, on en a sûrement assez mangé pendant les fêtes. Privilégiez donc les sucres naturels et de bonnes qualités si vous y tenez. Chocolat noir à plus de 70% de cacao, fruits, dattes, figues, abricots. Sucrez vos yaourts à la cannelle ou à la vanille, c’est bien meilleur!

4) On privilégie fruits et légumes en grande quantité et on fait le plein de vitamines. Repensez vos repas.
Pour les légumes, mangez des carottes, des champignons, des choux-fleurs crus avant le repas. Trempez-les dans une petite sauce au persil (mixez persil, huile d’olive et de colza, noix de cajou et un peu d’eau). Faites des soupes, c’est la saison, c’est réchauffant. Ou commencez le repas par une salade comme les méditerranéens le font. Mangez des olives aussi.
Pour les fruits, faites-vous des salades de fruits, des compotes à la cannelle. Accompagnez vos fruits de noix, noisettes concassées pour plus de goûts et encore plus de vitamines

5) On privilégie les cuissons douces
Donc, pour rappel, pour la cuisson utilisez l’huile d’olive. Ne pas faire « brunir » les aliments, cela est toxique pour l’organisme. Privilégier la cuisson vapeur ou la cuisson à feux doux.

6) On privilégie le thé vert le matin et on élimine le café pour quelques jours

7) On boit au moins 1,5 litre d’eau par jour

8) On privilégie les céréales complètes qui sont plus riches en fibres et en minéraux

9) On évite l’alcool

10) Et enfin, on prend l’air, on se promène, on marche, on fait un peu d’exercice. On réapprend à respirer au grand air, on profite des ces petits bonheurs faciles et accessibles à tous.

l-C3-A9gumes-detox-jveuxetrebonne
Un big merci à Lucy pour tous ces conseils, n’hésite pas à la retrouver sur son site tout neuf, ou sur sa page facebook.
Et spécial thanks à Alexane qui a gentiment accepté de poser en apesanteur sur ma moquette tachetée étoilée! 😉

Des Biscuits


Allez le meilleur des cadeaux je te le dis, ce sont les cadeaux faits maison.
Il est toujours temps de préparer des boites à biscuit à offrir (ou pas) aux gens sympa autour de toi.
Tu peux y mettre tout un tas de biscuits aux formes et au style de ton choix, à toi de composer selon tes goûts. Par exemple, moi j’ai preparé des spéculoos, des cookie stick (efficace pour tremper dans le chocolat chocolat chaud), des mini meringues bi-colore au chocolat, des truffes au miel inspirées de celles de monsieur Hermé, des mkhabez qui en fait ressemble beaucoup aux célebres zimtsterne (option sans beurre et sans gluten steuplé); tu peux ajouter un peu de cannelle pour qu’on sente plus l’odeur de noël…
et plein des biscuits à la confiture, mes préférés de la saison!
je partage du coup avec toi la recette de ces derniers.

..et je te souhaite de bien bonnes fêtes!

Pizzettes d’automne


Une petite recette d’automne.

Des pizettes à servir à l’apéro qui réchauffe et qui va bien.
Il me restait un peu de farine de châtaigne au fond d’un placard. Top dans la pâte à pizza maison !
J’ose toujours pas trop ramasser les champignons dans la nature, beaucoup trop peur de me tromper… (c’est que  je voudrais rester vivante encore une peu).
On en trouve de bien beaux sur les étals en ce moment, et ça me va très bien comme ça! Cèpes, trompettes de la mort, girolles, ou encore pied de moutons… c’est la fête aux champignons !
Pour les cultivateurs en herbe, j’ai découvert récemment que l’on pouvait faire pousser des champignons en kit, notamment des pleurotes ou des champignons de Paris ! Trop le kiffe de les faire pousser à la maison!
Finalement l’automne c’est pas si mal.

Recette de pizettes d’automne

Pour la pâte à pizza :

–          250ml eau

–          1cc sucre

–          1cc sel

–          2 cs d’huile d’olive

–          150 g de farine de châtaigne

–          350g de farine de blé

–          1 sachet de levure boulangère déshydratée (ou 20g de levure fraiche)

Topping aux champignons, quantités approximatives, au choix et au feeling

–          Deux bonnes poignées de champignons au choix

–          1 échalote

–          Moutarde

–          Crème fraiche

–          Mozzarella

–          1 tranche de lard fumé

–          Persil

–          Petite gousse d’ail

–          thym

Préparation

 On commence par préparer la pâte à pizza suffisamment à l’avance. Si tu n’as pas de machine à pétrir (ou map), il est toujours possible de pétrir la pâte à la main, mais je trouve que le résultat n’est vraiment pas à la hauteur. Cela dit sache qu’il est possible d’acheter de la pâte à pain non cuite dans grand nombre de boulangerie – et que bon, ok ça sera pas avec de la farine de châtaigne, mais ça vaut vraiment le coup !

Bref,  toi qui as une map, verse tous les ingrédients dans l’ordre : eau, sucre, sel, huile, farine, puis levure. Et lance le programme correspondant (1h30 généralement).

Ça fait quand même beaucoup de pâte (correspond à deux grandes pizzas). Perso je ne fais que la moitié en pizettes, l’autre moitié je la congèle pour plus tard, mais à toi de voir.

Divise en petites boules, je dirais une douzaine. Dispose-les sur une surface farinée et laisse monter une dernière fois (genre 20min).

Préchauffe ton four, 200˚C.

Etale tes boules, pour en faire des mini pizzas.

Et là, compose un peu comme tu veux avec tes ingrédients.

Tu peux étaler un chouïa de moutarde sur ta pâte, un peu de crème fraiche, ajouter un petit bout de lard, des rondelles d’échalote (ou d’oignon)…  Et hop au four environ 8min.

Le reste des ingrédients je les mets dans un deuxième temps, car ne nécessite pas du même temps de cuisson.

Evidemment tes champignons sont préalablement nettoyés.

Je les précuit très rapidement à la poêle avec un filet d’huile d’olive, un peu de jus de citron, sel poivre.

Je sors donc mes pizettes, j’ajoute quelques bout de mozza, mes champignons, un peu de thym frais Je poursuis la cuisson 3, 4 minute, et c’est good !

Au moment de servir j’aime bien ajouter une petite sauce qui relève le tout : dans un mini bol mélange 2/3 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 petite gousse d’ail, et 1 bonne dose de persil finement haché.

TATATIIINNNNN!!!

Ouf, mais non je ne suis pas morte. Tous les ans à la même période, la rentrée c’est la merde.
Je préfère attendre que ces semaines en bordel passent et que le temps fasse… (Je fais toujours des rimes!)
J’ai fait de l’inertie pendant plus d’un mois, j’ai chopé la crève, j’ai vomis mon compte en banque, a pu d’internet à la maison, j’ai loupé mon train pour la 3ème fois, j’ai passé des moments chelous avec des gens chelous… J’ai eu droit à ma dose de nuits blanches, et j’ai même cassé mon téléphone…

Aussi, je réalise tous les matins qu’on a de moins en moins de jour (c’est terrible!).

Ah oui, et j’ai eu la flemme aussi.

Mais par dessus tout « bloguer » ça m’a trop grave manqué. Cuisiner des trucs chelous, tester de nouvelles choses toussa ça me manque putain!
Quand mon cerveau est trop en bordel j’ai aucune envie d’être créative. Je la joue secure, et je révise mes classiques. Alors à peu près deux fois par semaine depuis à peu près 1 mois je suis resté accrochée à ma yummy tarte tatin en mode obsessionnelle.
J’en ai tellement enfilé que j’ai eu le temps de refaire plein de variantes. Ainsi, mes  bourrelets sont plutôt bien installés  pour l’hiver (les salops!).

J’en ai fait à la banane comme Jamie, aux poires pour changer, ou encore à la betterave à l’ancienne.
Mais celle que je préfère c’est l’authentique, la vraie, celle avec des pommes! (et j’me la pète : du jardin tant qu’a faire).

Je mets la recette même si j’imagine que tu dois déjà avoir ça sous la main. En vrai je voulais juste te dire coucou, je suis en train de mettre de l’ordre et je reviens très bientôt.

Lire l'article

Gaspacho tomato-pastèque

J’ai découvert le vrai goût de la tomate en France il y a 1 an. Un voisin qui était en surproduction dans son jardin m’avait gentiment légué un sac rempli de tomates. J’ai rien compris. Je croyais que les tomates avec du vrai goût sucré ensoleillé c’était loin là-bas… Tu sais dans des contrées qui connaissent le vrai soleil…

Peut être que les supermarchés sont jaloux, ils nous cachent le vrai goût des choses parce qu’ils sont trop possessifs ; ou un truc dans le genre…hum

Et puis, j’ai récemment fait le triste constat que je n’avais jamais préparé de gaspacho à la maison. Je m’étais résolue à l’idée qu’un vrai gaspacho, bah fallait aller en Andalousie pour en manger, parce que là-bas les tomates ne nous mentent pas, tu vois le genre…

Mais maintenant taratata je sais où me fournir (en dehors des voisins et des potagers, il y a aussi une nouvelle génération de maraichers barbus qui font des trucs très propres, va donc fouiner dans les marchés)…

Et pour mon premier gaspacho je voulais encore plus de soleil… et prolonger un peu le goût des vacances. J’ai fait moit-moit avec de la pastèque, directement inspiré d’un super gaspacho englouti au restaurant La Guarida lors de mon voyage à cuba.

Je suis amoureuse.

Gaspacho tomato-pastèque

 

Les ingrédients (pour 4pers.)

 

500g de pastèque (sans la peau)

500g de tomates

1 petit concombre (200g)

1 cs d’huile d’olive

½ cs de vinaigre balsamique

½ citron vert

1 petite branche de céleri

1 petit oignon

1 gousse d’ail

Un petit bouquet de basilic

Un petit peu de piment pour ceux qui veulent

Préparation

Pour cette superbe recette, il te faudra un mixer. En gros, faut tout balancer dans la machine, et bim c’est prêt!

Je précise quand même qu’il sera préférable de couper préalablement le tout en morceaux grossiers, de te séparer des graines de pastèque aussi, d’éplucher ton concombre, de récupérer seulement le jus de citron ^^, et d’ajouter du sel et du poivre… Il faudra absolument gouter, et ajuster l’assaisonnement en fonction de ton palais. Une fois que tu kiffes, tu places ça au frigo et tu dégustes une fois complètement refroidi (quelques heures c’est bien).

Au moment de servir, tu peux décorer d’un petit filet d’huile d’olive et de quelques feuilles de basilic, c’est encore meilleur.

xx

Tarte aux cerises ♥

Je me rends rend compte que les cerises j’aime mieux les manger telles quelle. Fraîchement cueillies, à même l’arbre, sans transformation, oui c’est bien comme ça que je les préfère. La saison des cerises est tellement courte que ça fait déjà un moment qu’il y en a plus. Je suis en retard.
Mais les cerises aigres – ou griottes – sont toujours là, et pour le coup c’est bien une variété que je ne mange pas cru. Ouais c’est bien trop amer.

Une fois cuites, et après avoir ajouté du sucre par ci par là, c’est un vrai kiffe, elles sont top en confiture, mais vraiment mon big crush de cet été, c’est de les faire en tarte, bien mieux qu’avec des cerises ordinaires. Je me suis amusée à la faire comme les kainri, cherry pie style, servie avec une bonne boule de glace à la vanille… mhhh… trop de kiffe.

Cette recette n’a pas grand-chose de différent avec celles que tu trouveras sur le oueb, j’ai simplement utilisé une base de pâte sucrée aux amandes, et ajouté une touche de gingembre. Tu peux mettre du kirsch sinon, c’est top aussi !

Je reviens très vite avec un peu de soleil, histoire de partir un peu en vacances, pour ceux qui se connectent encore en plein mois d’août ! La bise.


Recette de tarte aux cerises

Les ingrédients
(Utilise un moule à bord haut, minimum 3cm. J’ai utilisé deux moules de 15cm de diamètre, à adapter selon la taille de ton ou tes moules)
 
Pâte sucrée aux amandes (sinon une pâte brisée c’est bien aussi)
200g farine
35g poudre d’amande
110g beurre ramolli
60g sucre glace
1 œuf
1 pincée de sel
Garniture 
600g cerises aigres dénoyautées
130g sucre
1cs de jus de citron
1 cs de maïzena
Pincée de sel
Au choix : 1 cs de kirsch ou 1 a 2cc de gingembre moulu
Tu fais comme tu veux, mais perso je m’y prends la veille. 
 
On va commencer par la pâte à tarte. Mélangeons le beurre (ramolli à température ambiante), avec le sucre. On ajoute alors la poudre d’amande. On mélange. Puis l’œuf. On mélange encore. Et enfin la farine avec la pincée de sel. On mélange encore, mais pas trop, juste de quoi former une boule homogène. Tu protèges ça d’un film alimentaire, et hop au frigo. Il faut lui laisser le temps de se reposer, et de durcir. Je dirais au moins 2 heures. Mais le top, c’est la veille je te l’ai déjà dit.
 
Passons maintenant à la garniture. Le plus long va être de dénoyauter les cerises. Mais tu survivras, je le sais. Place dans un gros bol, les cerises dénoyautées, le sucre, une bonne cuillère à soupe de maïzena, le jus de citron, et la petite touche de ton choix (kirsch ou gingembre). Et tu laisses reposer, autant de temps que ta pâte à tarte.
 
Une fois que tout ça s’est suffisamment reposé, passons aux choses sérieuses.
 
Préchauffe ton four 200°C.
 
Commence par réchauffer ta garniture de cerises dans une casserole. Doucement à feu doux. Dès que ta préparation s’épaissit, tu retires du feu. Laisse un peu refroidir.
 
Pendant ce temps, étale ta pâte en prenant soin de fariner ton plan de travail. Dispose-la dans ton ou tes moules beurrés (ou couverts de papier sulfurisé). Pique le fond avec une fourchette. Récupère l’excédent de pâte, et étale-la de nouveau. Découpe alors des lanières d’environ 1cm de large.
 
Disperse ta garniture sur ton fond de tarte.
 
Décore alors ta tarte avec les lanières de pâte. (Utilise des lanières plus grandes que ton moule, croise-les entre elles ; une fois le quadrillage réalisé, appuie sur les bords pour les fixer à la pâte à tarte et retire l’excédent).
 
Pour faire dorer le dessus, tu peux humidifier tes lanières avec un peu de lait, ou encore du jaune d’œuf. Parsème également d’un peu de sucre.
 
Enfourne alors environ 30min. Dès que ça a pris une belle couleur, et que tu vois l’intérieur bouillir, c’est prêt!
 
On n’oublie pas la boule de glace, de rigueur.
 
yumyum
 

Des Mr. freeze maison


Petite, un de mes grands kifs de l’été, c’était les Mister Freeze. Je les préférais tailles XL, et plus spécialement ceux qu’on achète en raclant ses fonds de poches chez Slimane l’épicier du coin.
Punaise, plus c’était chimique, plus c’était bon… goût cola, goût inconnu, couleur bleu ciel ou encore le jaune mystique au citron!

Il y a quelques jours, au détour d’un rayon, je suis tombée sur des petits packs pour en faire soit même à la maison. Je l’ai sentie la nostalgie. L’époque de l’insouciance, de la morve au nez et du sable dans les oreilles.

J’ai d’abord fait une version aux cerises, avec un peu de verveine.
Et puis comme ça m’a mis de joie, j’ai enchaîné avec un classique au cassis du jardin, pour enfin finir par une fournée de fraise basilic.l’amour.

 

Marshmallow aux framboises


Pour finir la semaine framboise, après le smoothie, et le sorbet… on reste sur du sucré avec des marshmallooooOws ! Au top pour enchainer après un barbecue.

J’ai tenté de les faire avec de l’agar agar, pour éviter la gélatine douteuse, et ça a l’air de fonctionner plutôt pas mal. Je voulais garder des framboises entières, pour apporter un peu de fraicheur, mais il faut que tu saches, les marshmallows ça reste que du sucré, donc on oublie pas la session running de rigueur.